mardi 10 septembre 2019

La ville de Renens lance un projet solaire participatif. On soutient.

Tous les détails  sur ce projet   https://www.boursesolaire.ch/

Le financement participatif est ouvert et dure jusqu'au 23 octobre.

Vous souhaitez participer ou vous réfléchissez encore.
Alors jeter un coup d'œil aux différentes propositions   < ICI >


Questions fréquentes

Pourquoi participer à la bourse solaire ?


Parce que vous avez envie de faire quelque chose pour vous, pour vos enfants et pour la planète ! La Bourse Solaire vous offre la possibilité d'agir en faveur de la transition énergétique, et ceci quels que soient les moyens dont vous disposez. Divers avantages, sous forme de cadeaux, vous seront offerts selon le montant de votre don. Mais surtout, en participant à la Bourse Solaire, vous entrez dans une communauté d'intérêts où vous pourrez partager vos convictions et vos questions au fil des diverses manifestations.

Lire la suite ici : https://www.boursesolaire.ch/#en-savoir-plus

Revue de presse:
- Lire l'article du Courrier : "Renens mise tout sur l'énergie solaire"

vendredi 6 septembre 2019

" EXPO "La liste rouge de Georges Laurent" à Martigny du 13 au 29.9.2019 à Martigny

La liste rouge de Georges Laurent

Durant ses 50 ans de carrière de photographie animalière, Georges Laurent a été témoin de la diminution des oiseaux en plaine et de la réduction de la biodiversité en Valais.


L'exposition “La liste rouge de Georges Laurent“ est un témoignage précieux sur l'évolution de la biodiversité en Valais. Elle permet de se familiariser avec les oiseaux qui peuplent notre région, compagnons indispensables des humains. La conservation des espèces et les efforts de protection sont explorés lors des deux tables rondes proposées les mercredis 18 et 25 septembre 2019 à 19h30 à la Grange à Emile.


Ouvert de 14h à 18h du mardi au dimanche

à Martigny : du 13 au 29.9.2019
Adresse     :  La grange à Emile  (trouver le lieu)




Avec le soutien des "Grands-Parents pour le climat"






























lundi 8 juillet 2019

24H : « Il existe une entreprise de désinformation organisée »

Les scientifiques montent au front pour dénoncer les mensonges des climatosceptiques sur la réalité du réchauffement

Interview de Florent Quiquerez,  Berne

Face aux attaques, la riposte. La climatologue Martine Rebetez dénonce les tromperies et les méthodes de ceux qui minimisent ou nient l’urgence climatique. Pour elle, c’est le devoir des scientifiques de rétablir les faits. 
...

Lire l'article complet  < ICI >


samedi 15 juin 2019

«Le monde de l'argent doit prendre ses responsabilités»

Des affiliés de la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud demandent à l’institution de se montrer responsable en désinvestissant les combustibles fossiles.

Le Courrier du  mardi 11 juin 2019     Jean Martin

Un groupe d’affiliés de la Caisse de pensions de l’Etat de Vaud (CPEV) très concernés par l’urgence climatique s’est constitué récemment, sous le nom de Divest-Vaud. Ils interpellent la Caisse et son Conseil d’administration en demandant un réexamen – urgent – de leurs modalités d’investissement. Ceci dans la foulée, entre autres, de l’action exemplaire du quotidien britannique The Guardian qui a fait du climat un thème prioritaire et met en exergue la formule «Keep it in the ground!» (laissez les combustibles fossiles sous terre, là où ils sont).

Lire l’article en cliquant ci-dessous

samedi 25 mai 2019

Marche contre la jonction autoroutière de Chavannes-près-Renens


 
Les actions de la campagne « Baissons les gaz » lancées par Coclico (le comité climat Romandie dont nous sommes partenaires), se sont terminées le 25 mai,

à Chavannes-près-Renens, avec environ 200 personnes pour encourager la mobilité douce et protester contre la bretelle autoroutière de Chavannes.
Les professeurs Arnsperger et Dubochet étaient de la partie aux côtés de
Coclico, Sauvons Chavannes et Gpclimat.
Voir l'article de 24 Heures du Samedi 25 mai 2019 :
"Marche contre la jonction de Chavannes-près-Renens"

Une pétition est en cours de récolte de signatures sur : Facebook










vendredi 24 mai 2019

La caisse de pension de l'Etat de Vaud doit se «DÉCARBONISER»

Un mouvement citoyen, appuyé par Jacques Dubochet et Luc Recordon, enjoint la CPEV à détricoter ses investissements dans les énergies fossiles.

Un mouvement citoyen, Divest Vaud, demande à la Caisse de pension de l'Etat (CPEV) de tenir compte de l'urgence climatique. Il a créé une plateforme en ligne où les affiliés peuvent exiger de leur caisse un désinvestissement dans les énergies fossiles.
Le site internet divest-cpev.ch, qui ne s'adresse pas uniquement aux affiliés de la caisse, a été lancé ce vendredi après-midi à Lausanne, avec le soutien d'une dizaine de personnalités vaudoises, dont le prix Nobel de chimie Jacques Dubochet et l'ancien conseiller aux Etats Luc Recordon.

…      Lire l'article entier dans   Le Matin  du Samedi 25 mai 2019 


ou sur Facebook:



A lire également : Le communiqué de presse



vendredi 19 avril 2019

Bloquer les ponts pour débloquer la situation ?

Plusieurs membres GPC ont rejoint les militants d’Extinction-Rébellion sur les ponts de Chauderon, lundi 15 avril et Grand-Pont, jeudi 18.
Avec respectivement 200 et 350 
personnes, ces deux actions résolument non-violentes ont bloqué la circulation pendant 1 heure à chaque fois ! Du petit déjeuner dansant sur le pont Chauderon au pique-nique ensoleillé sur le Grand-Pont, ces deux manifestations ont été parfaitement organisées. L’état d’esprit était aussi déterminé que tranquille. L’ambiance se partageait entre le ras-le bol face aux lenteurs politiques devant l’urgence climatique et la convivialité : échanges, rencontres, musique, jeux, corde à sauter etc. Dans les deux cas, l’attitude de la police a été d’une remarquable réserve. Ces actions dérangeantes et illégales sont-elles propres à faire avancer la cause de la planète ? A chacun sa réponse. Pour ma part je les considère indispensables au réveil de nos consciences. Quant au dérangement, si ce mini-là nous offusque, qu’en sera-t-il des effets dramatiques du réchauffement climatique ?

GD 19.4.19


Dans la presse :

jeudi 18 avril 2019

Entretien du groupe "Pailles" GPclimat avec Mc Donald’s suisse.

Groupe "Pailles" GPclimat Lausanne & env.
Le groupe « Pailles » s'est retrouvé ce lundi 18 avril à Crissier, pour rencontrer M. Joachim Kunz, consultant-environnement pour Mc Donald's suisse.
Tout en reconnaissant les multiples efforts de l'entreprise en faveur de l'environnement (à découvrir sur le site de McDo), nous lui avons exposé notre grande préoccupation concernant l'utilisation des plastiques à usage unique et en particulier des pailles.
Issu des sciences de l'environnement, M. Kunz partage largement nos inquiétudes. Il nous explique pourtant que renonçant à se focaliser sur les pailles, McDo a adopté un concept plus vaste : « Scale for good » (Mettre notre taille au service du bien) qui englobe l'ensemble des efforts concernant la gestion durable de l'entreprise. Le projet prévoit toute une série de nouveaux objectifs généraux à l'horizon 2022 à 2030. Nous manifestons alors notre impatience devant ces délais et la surprise que les projets pilotes développés en Angleterre, en France ou en Belgique ne l'aient pas déjà été en Suisse. M. Kunz nous informe que des dispositions ont été prises et le matériel comandé en vue de lancer des expériences pilotes dans plusieurs restaurant en Suisse romande et suisse alémanique. Les consommateurs seront ensuite consultés sur ces expériences. Nous serons tenus au courant de ces démarches.
Reste que l'attitude de McDo suisse nous semble aussi marquée par une forme d'attentisme devant l'urgence du défi climatique. Faut-il vraiment attendre le positionnement du monde politique et l'évolution de la législation pour avoir le courage de prendre les devant ?

dimanche 17 mars 2019

Lausanne, grève du 15 mars 2019

Reflets en images.

Des grands-parents pour le climat en nombre, venu des 4 coins du canton (de la Vallée à Leysin en passant par le gros de Vaud). Notre stock de badges a très vite été épuisé.


Une première remarquée, les médecins pour l’environnement.




Un pont Bessières plein à craquer.







A voir dans la presse : 
  1. Dans L'Illustré :
    "la manif vaudoise vue du ciel" 



Petit film d'ambiance à l'arrivée sur la Riponne


vendredi 15 mars 2019

15 mars 2019, Clin d'oeil sur les autres régions

Du côté de la Suisse allemande où nos amis 

des "Klima-Grosseltern" manifestaient à Zürich, Luzern, Thun et Bern


A Zürich :

Devant l'EPFZ, sous la pluie et le vent, ils ont été courageux ! Félicitations pour cette première.















A Genève :

voir le Blog : 15 & 16 mars une fin de semaine très active pour les GPclimat-GE!  


A Neuchâtel :

Sur la RTN : avec reportages radio (GPclim) et  vidéo sur la manif



A Fribourg :

voir le Blog JYBE :  Fribourg, le 15 mars 2019 







dimanche 3 février 2019

Marche climat du samedi 2 février à Lausanne - Diapos


Reflets de la marche avec une belle représentation
de grands-parents en soutien aux jeunes


La petite banderolle


En famille






Grand merci pour l'investissement et de tous! J'en connais pour qui cette manif était une première. Ils n'ont pas été déçus.

On a été là jusqu'au bout, avec deux banderoles. Une portée par Martin Bettler et moi, l'autre par notre Conseillère d'Etat pour Justice et Police (!!!) Béatrice Métraux et Eva. Martin et moi sommes remontés en doublant le cortège jusques vers l'entée du Parking souterrain de Montbenon (nous avons réalisé que jamais nous ne pourrions rattraper la tête de cortège), et sommes restés plantés sur le côté en biais par rapport aux marcheurs. C'était super touchant de voir le regard des gens, leurs approbations en lisant la banderole et leurs photos et applaudissements.      Laurence. 



Nous sommes bien d'
Le slogan GPC de Catherine Choffat à Fribourg
Délégation de la commission scientifique


Merci pour le coup de mai

























samedi 2 février 2019

Marche climat du samedi 2 février à Lausanne, inteview et billet de L & J Martin

Interview de Laurence Martin à la RTS dans la Matinale :


Laurence Martin, co-présidente de l'association "Les Grands parents pour le climat ",
engagée pour le climat depuis quʹelle est à la retraite, par " culpabilité " dʹune génération de baby-boomers qui nʹa pas pris soin de la planète, quel regard porte-t-elle sur cette jeunesse suisse qui se mobilise ? Vont-ils réussir là où les aînés ont échoué ?
     Ecouter l'interview  <ICI> 

2 février - Les marches engagées des jeunes … et des moins jeunes

Les mobilisations qui essaiment ces jours en Suisse et ailleurs en Europe « frappent les observateurs par leur ampleur, leur jeunesse et leur ton radical » - ainsi, la jeune Suédoise GretaThunberg (voir par ex. « Les lanceurs d’alerte du climat », de Céline Zünd, dans Le Temps du 2 février). Une nouvelle preuve : samedi 2 février ont eu lieu des KlimaDemo/Manif pour le climat/, Manif per il clima dans plus de douze villes de Suisse. En tout quelque 40'000 participants (vraiment pas mal !). Succès renouvelé après les 22'000 de la grève des étudiants du vendredi 18 janvier dernier.

A Lausanne, ce sont plus de 10'000 personnes qui ont défilé, dans le calme et la bonne humeur. Avec des centaines de pancartes, bannières etc. De la phrase griffonnée à la hâte sur un petit carton à de grands panneaux multicolores de facture plus affinée. Des appels à la préservation de la nature, à la contestation et surtout à l’action – dans le sens d’un changement de modèle. De nombreuses expressions déplorant que les politiques dorment (soit la stricte réalité en ce qui concerne la droite parlementaire fédérale).

Parmi ces phrases lancées au public : « La nature est notre maison », « les dinosaures aussi pensaient qu’on avait le temps », « il n’y a pas de planète B », « la planète, tu la préfères bleue ou cuite ? ». Plus poétique : « faites fondre vos cœurs, pas la banquise », « l’argent ne nous sauvera pas, l’amour oui. » Dans le même sens, plus politique : « Sauver la banquise plutôt que les banques », « le béton ne nourrit pas ». Et le programme d’action le plus clair et le plus synthétique « Changer le système, pas le climat ». Dans la foule, des politiques d’importance, actuels et anciens, notre (heureusement toujours présent) Prix Nobel Jacques Dubochet. Aussi le chanteur Henri Dès avec fille et petite-fille. Et des Grands-parents pour le climat avec, parmi les porteurs/ses de deux belles banderoles, une membre du gouvernement cantonal.

Il y avait donc des notables, mais il faut admettre et souligner qu’on est là face à un vrai mouvement de base. La diversité des âges, des tenues et looks en témoigne et c’est la masse de la jeunesse qui impressionne, sa motivation. Un défi (que les GPclimat ont commencé à relever lors du dialogue intergénérationnel du 29 novembre 2018 à l’Université de Lausanne) est de leur apporter le soutien pratique, peut-être le coaching et les compétences « techniques », qui permettront à la jeune génération d’imposer sa voix et sa place comme un acteur majeur sur la scène sociétale et politique.

Dans une autre manifestation, à Montreux le même 2 février qui était aussi la Journée mondiale des zones humides, où on a bien entendu parlé climat, trois exigences fortes ont été formulées : urgence, mobilisation, action.  Qui résument plutôt bien l’importance de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Jean Martin

vendredi 25 janvier 2019

Compte-rendu de la première réunion du GR Lausanne et environs

Région Lausanne et environs
Chères amies, chers amis, Grands-Parents pour le climat.
Le 25 janvier 32 personnes ont répondu à l'invitation à notre rencontre de Lausanne et environs. Ce moment à été riche en rencontres et idées pour développer notre action en vue de la protection du climat. Vous en trouvez le compte rendu dans le procès-verbal téléchargeable ci-dessous. Le tout nouveau comité s'est réuni pour la première fois le 8 février. Il a désigné un répondant pour assurer le lien avec chaque groupe-action figurant dans ce pv. Les personnes qui n'ont pas participé à cette séance et qui souhaiteraient rejoindre un groupe-action ou le comité peuvent sans autre me le faire savoir à l'adresse guy.dottrens@gpclimat.ch !

Avec nos cordiales salutations, Daisy et Guy Dottrens

A téléchargez : Compte-rendudu 25 janvier 2019