lundi 24 février 2020

3 mars 18:30 - Urgence climatique et Anthropocène: quelles implications pour l’école?

Le 3 mars, à 18h30 (HEP Lausanne), le public est convié à une conférence organisée par l’UER Sciences humaines et sociales sur le thème de
l’école face à l’urgence climatique
.

Daniel Curnier, docteur en sciences de l’environnement
de l’Université de Lausanne, propose une réflexion critique sur un sujet qui interpelle l’école et mobilise fortement les élèves.

Les «grèves du climat » initiées il y a une année par les écolières, gymnasiennes et étudiantes de Suisse et du monde ont mis en tête de l’agenda politique la question du réchauffement global et des changements climatiques, entraînant notamment une «vague verte» lors des élections fédérales d’octobre 2019.

Du superficiel aux projets de transformation profonde

L’urgence climatique est désormais omniprésente dans les médias grand public et les discussions informelles. ...
                                  Lire la suite  ICI

 





lundi 10 février 2020

Procès Crédit Suisse, les activistes du climat « innocentés »: lire le jugement

Notes  GPclimat.ch : 

  •  Résumé des considérations du juge

Le juge s'est effectivement largement appuyé sur le témoignage de Sonia Seneviratne pour reconnaître l'imminence du danger. Ses considérations sur les autres moyens de détourner le danger sont passionnantes, notamment lorsqu'il relève la mollesse de la réponse du gouvernement face au danger.

Résumé :
Le juge reconnait que les prévenus ont commis une violation de domicile (3.1.2 p.45), qu'ils n'ont pas obtenu d'autorisation pour leur manifestation (3.2 p. 47) et qu'ils n'ont pas obtempéré aux ordres des policiers (3.3, p. 48). Les infractions ont donc bien été commises. Elles ne sont pas punissables si les prévenus sont au bénéfice d'un fait justificatif, en l'espèce, l'état de nécessité licite. Ce fait est valable s'il peut être démontré que le bien protégé est plus précieux que le bien lésé (4.1 p.49). Il faut en plus que l'auteur de l'infraction ait agi en ayant conscience du danger et de la nécessité de sauver le bien juridique en péril (4.1 p.49).

Le juge considère que le danger est avéré, sur la base du témoignage de Sonia Seneviratne et des travaux du GIEC (4.2 pp.50-52): la planète se réchauffe; ce réchauffement est d'origine anthropique, trop rapide et dangereux; les effets prévisibles sont graves et ils se font déjà ressentir, y compris en Suisse qui s'est réchauffée deux fois plus que la planète; les pays ne sont pas encore sur les trajectoires compatibles avec leurs engagements de Paris. En conclusion, l'imminence du danger est établie (p.52).
          ...    Lire la suite du résumé 

 avec ses deux dossiers « En quelques chiffres » et « Leurs paroles - Nos chiffres » en réponse au communiqué de presse du Crédit Suisse du 13 janvier 2020.

vendredi 7 février 2020

Echandens, Soirée Ciné - CLIMAT, DEMAIN ENTRE NOS MAINS


Compte-rendu de la soirée
dans le Journal de Morges  du 7 février 2020


Présentation de la soirée


Chapatte, The New York Times www.chapatte.com

LES GRANDS-PARENTS POUR LE CLIMAT
vous invitent à une soirée CINÉ – CLIMAT avec la projection du film :
« LE PREMIER PAS »
de Boris VONLANTHEN

suivi de la présentation du travail de maturité 2018 de deux élèves du Gymnase de Morges :
Réalisation d'un jardin potager communautaire à Villars-sous-Yens 

Jeudi 30 janvier 2020
Accueil dès 19h30
Projection à 20 h
Verre de l'amitié

SALLE DES UTINS, ECHANDENS
Entrée libre