lundi 8 novembre 2021

Manifestation samedi 6 novembre avec GPclimat

 


Avec GPlimat à Lausanne

Tiré du 19h30 de la RTS du 6 novembre

 

24 H :  Des centaines de manifestations pour le climat à travers le monde

 


jeudi 2 septembre 2021

FLASH info – Vaud : Soutien à l’initiative cantonale pour des transports publics gratuits

Les évènements climatiques extrêmes et dévastateurs se multiplient. Le récent rapport du GIEC tire une sonnette d'alarme retentissante face à l'évolution dramatique du dérèglement climatique !

La situation n'est pas irréversible, mais elle réclame
des mesures fortes et audacieuses
.

Certes les prises de conscience croissantes sont réjouissantes, et les plans climat qui germent un peu partout sont précieux. Quant aux projets visant à nous aider à changer de comportement au quotidien (alimentation, informatique, énergie etc.) ils sont indispensables.

Il apparaît néanmoins clairement aujourd'hui que la politique des petits pas ne suffira pas à enrayer la catastrophe. C'est une des raisons qui ont décidé les GPC vaudois à soutenir l'initiative cantonale pour des transports publics gratuits.

En voici le texte :
 
La constitution vaudoise est modifiée comme suit :

« L'État garantit des transports publics gratuits, de qualité et respectueux de l'environnement ainsi qu'une desserte équitable et cohérente de toutes les régions du canton. Le financement de la gratuité est assuré principalement par les mesures fiscales usuelles, compatibles avec le but recherché par la présente disposition constitutionnelle. »

La mise en place d'une telle mesure aurait des effets positifs aux niveaux écologiques, sociaux et économiques :

  • Le report de la voiture aux transports publics diminuera fortement la part d'émanation de CO2 liée à la mobilité. Elle entraînera aussi une baisse du niveau de pollution atmosphérique.
  • Aujourd'hui les ménages consacrent en moyenne 7% de leur budget à la mobilité, somme qui sera réduite de manière sensible.
  • Quant aux commerces, ils pourraient bénéficier à la fois de cette amélioration du pouvoir d'achat des ménages et d'une circulation facilitée dans les centres-villes.

 Bien-sûr cette initiative pose des questions : comment bien intégrer toutes les régions du canton ? comment continuer à améliorer la desserte des transports publics ?  comment financer une telle mesure ? etc.
Le site internet de l'initiative répond à bon nombre de ces questions et formule ses propositions quant à la mise en place concrète de la gratuité. Mais formellement, en cas d'acceptation de l'initiative, il reviendra au Conseil d'État d'en gérer la mise en œuvre.

De notre côté nous remarquons que le Luxembourg, l'Estonie
ainsi que des dizaines de villes françaises ont fait le grand
saut de la gratuité à grande satisfaction.
 

Pourquoi le canton de Vaud n'y parviendrait-il pas ?

Il faut remarquer qu'une initiative semblable a déjà été déposée dans les cantons de Neuchâtel et Fribourg.

La récolte de signatures a commencé le 24 août et se prolongera jusqu'au 24 décembre. 12'000 signatures sont requises.

Vous trouvez ci-dessous le lien d'accès au site de l'initiative :

transportspublicsgratuits.ch

Il contient les noms des partis et associations la soutenant, ainsi que nombre d'explications complémentaires, complétées par une précieuse page de questions-réponses !
 
La feuille de signatures est aussi téléchargeable. Elle doit être imprimée et utilisée en version papier.
L'organisation de la récolte de signatures par le comité et les GPC vous sera transmise dès que possible (à suivre sur nos deux Espaces Infos vaudois en lien ci-dessous).

N'hésitez pas néanmoins à vous lancer d'ores et déjà dans la récolte !

Merci d'avance !

La feuille de signatures est téléchargeable   < I C I >

 

 

dimanche 6 juin 2021

Une formation personnelle organisée par les Grands-parents pour le climat

 Chers membres, 

Afin de répondre à votre envie d’agir concrètement pour le climat, nous avons mis sur pied un projet sur la thématique alimentation qui vous permettra de passer à l’action individuellement mais aussi collectivement dans votre commune ou quartier. 

 Il s’agit d’une série de formations et ateliers pratiques dont le but est de 

- vous transmettre des informations concernant l’impact des différents étapes du système alimentaire sur le climat

- de discuter de ce que nous pouvons faire comme citoyens et citoyennes non-agriculteurs/trices pour diminuer ces impacts

- et aussi de vous accompagner dans le démarrage d’une action collective si le cœur vous en dit. Vous trouverez plus d’informations sur le projet prochainement sur https://www.gpclimat.ch/a-lecole-gpclimat/ 

Dans l’immédiat, nous aimerions vous encourager à vous inscrire à la première formation organisée officiellement dans le cadre de ce projet qui aura lieu le mardi 15 juin 2021 / 8h30-13h30/  à Pôle Sud, LausanneElle portera sur la production agricole et répondra notamment aux questions suivantes: 

- quelles sont les pratiques agricoles qui contribuent le plus aux émissions de gaz à effet de serre? 

- que pouvons nous faire pour réduire ces émissions si nous ne sommes pas agriculteur ou agricultrice? 

- est-ce que l’agriculture biologique émet moins de gaz à effet de serre? 

- quelles sont les actions collectives existantes? Comment en démarrer une dans ma commune? 

L’après-midi, nous visiterons la ferme des Eterpis à Gollion (https://marche-bio-les-eterpis.ch) en compagnie de Antoine Hentsch, agriculteur, qui répondra à toutes vos questions. 


Pour vous inscrire et pour poser des questions, vous pouvez écrire à Alizé de La Harpe, coordinatrice de la formation, alizeharpe@hotmail.com 

 A bientôt!

mardi 9 mars 2021

24H Courrier des lecteurs. Pour des plans climat régionaux

             Mardi 9 mars 2021

 

Lausannne

Pour des plans climat régionaux

 

Avec l’approche des élections communales, les plans climat se sont multipliés, plus ou moins verdoyants! La prise de conscience du dérèglement climatique semble bien faire son chemin. Quelques silences nous interpellent pourtant. Nous relevons ici deux cas emblématiques de la région lausannoise: la pollution souterraine liée à l’ancienne usine à gaz de Malley et le réseau défaillant des eaux usées de l’Ouest lausannois.
À Malley, l’analyse des eaux souterraines (2011) a démontré la présence d’éléments toxiques - hydrocarbures, arsenic en particulier - en très grandes quantités dépassant jusqu’à des centaines voire le millier de fois les limites imposées. Une pétition populaire a demandé que des études complémentaires soient menées. Ce qui a été fait. Mais les résultats tardent à être rendus publics. Pourquoi? Ces révélations constitueraient-elles un bâton trop pointu dans la fourmilière de la réaffectation de la friche de Malley? 

Quant au réseau des eaux usées de l’Ouest lausannois, il a été démontré en 2013 que les collecteurs d’eaux usées déversaient leurs trop-pleins dans la Chamberonne plusieurs dizaines de fois durant l’année. Ceci avec des concentrations de germes d’origine fécale, pouvant entraîner des risques pour la santé durant la période de baignades. Pour assainir la situation un projet à 80 millions aurait déjà dû commencer. Qu’en est-il?

Pour être efficaces, les plans climat auraient en tout cas tout intérêt à englober l’agglomération plutôt que de rester strictement communaux.

Daniel Desponds, Guy Dottrens,
grands- parents pour le climat

 

--------------------------------------------------------------------------
Plus d'information sur le Blog du Groupe d'intérêts de Florissant :

- Rubrique : Pollution Malley

- Rubrique : Eaux usées de l'Ouest

 

lundi 22 février 2021

Elections communales à Morges: les groupes politiques répondent au questionnaire de GPClimat sur des stratégies locales anti-réchauffement

 Elections communales à Morges : les groupes politiques répondent aux GPClimat

 La Suisse a ratifié l’Accord de Paris et son objectif : réduire les émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de 7,6% chaque année jusqu’en 2030 puis continuer à baisser progressivement jusqu’en 2050 pour atteindre la neutralité carbone (UN Environmental Program, nov., 2019).

 Les Grands-Parents pour le Climat de Morges ont distribué un questionnaire sur cet Accord aux groupes représentés au Conseil communal de Morges.  Il posait vingt questions sur son objectif et sur des stratégies au niveau communal dans le domaine de la mobilité, de l’habitation et de l’alimentation pour l’atteindre. (Consulter le questionnaire à   I C I  ) .

 D’après l’article de Julien Lambert paru dans 24 Heures du vendredi 19 février, p.8 ‘Tous les partis veulent se teinter de vert’ à Morges. Si c’est le cas, le questionnaire GPClimat sert à dégager le degré d’engagement vert de chaque parti. Nous le portons à l’attention des électrices/électeurs de Morges.

 Les GPClimat remercient tous les groupes de Morges d’avoir répondu à notre questionnaire.

 Réponses des groupes :

Objectif : Tous les groupes sauf l’UDC soutiennent l’objectif de l’Accord de Paris.

Stratégies pour atteindre l’objectif.  19 questions auxquelles répondre par un ‘oui’ ou un ‘non’ :

Verts : 19 ‘oui’.  Entente morgienne et PS : 18 ‘oui’.  Vert’libéraux : 17 ‘oui’.  PLR : 5 ‘oui’. UDC : 4 ‘oui’, 4 ‘oui-mais.’

De plus, chaque groupe a ajouté des commentaires pour expliquer leurs réponses.

Le PS a indiqué que les stratégies proposées dans les questions 7 et 11 concernant les véhicules à moteur thermique et les bâtiments chauffés par panneaux photovoltaïques ne sont pas encore autorisées dans le cadre légal du canton.

Initiatrices/initiateurs :

Christine Dubochet, Jacques Dubochet, Nicole Viguet French, Larry French

Contact : Larry French flfrench@yahoo.com (021 861 1406)

 

L'annonce parue dans le journal de Morges :