vendredi 19 avril 2019

Bloquer les ponts pour débloquer la situation ?

Plusieurs membres GPC ont rejoint les militants d’Extinction-Rébellion sur les ponts de Chauderon, lundi 15 avril et Grand-Pont, jeudi 18.
Avec respectivement 200 et 350 
personnes, ces deux actions résolument non-violentes ont bloqué la circulation pendant 1 heure à chaque fois ! Du petit déjeuner dansant sur le pont Chauderon au pique-nique ensoleillé sur le Grand-Pont, ces deux manifestations ont été parfaitement organisées. L’état d’esprit était aussi déterminé que tranquille. L’ambiance se partageait entre le ras-le bol face aux lenteurs politiques devant l’urgence climatique et la convivialité : échanges, rencontres, musique, jeux, corde à sauter etc. Dans les deux cas, l’attitude de la police a été d’une remarquable réserve. Ces actions dérangeantes et illégales sont-elles propres à faire avancer la cause de la planète ? A chacun sa réponse. Pour ma part je les considère indispensables au réveil de nos consciences. Quant au dérangement, si ce mini-là nous offusque, qu’en sera-t-il des effets dramatiques du réchauffement climatique ?

GD 19.4.19


Dans la presse :

jeudi 18 avril 2019

Entretien du groupe "Pailles" GPclimat avec Mc Donald’s suisse.

Groupe "Pailles" GPclimat Lausanne & env.
Le groupe « Pailles » s'est retrouvé ce lundi 18 avril à Crissier, pour rencontrer M. Joachim Kunz, consultant-environnement pour Mc Donald's suisse.
Tout en reconnaissant les multiples efforts de l'entreprise en faveur de l'environnement (à découvrir sur le site de McDo), nous lui avons exposé notre grande préoccupation concernant l'utilisation des plastiques à usage unique et en particulier des pailles.
Issu des sciences de l'environnement, M. Kunz partage largement nos inquiétudes. Il nous explique pourtant que renonçant à se focaliser sur les pailles, McDo a adopté un concept plus vaste : « Scale for good » (Mettre notre taille au service du bien) qui englobe l'ensemble des efforts concernant la gestion durable de l'entreprise. Le projet prévoit toute une série de nouveaux objectifs généraux à l'horizon 2022 à 2030. Nous manifestons alors notre impatience devant ces délais et la surprise que les projets pilotes développés en Angleterre, en France ou en Belgique ne l'aient pas déjà été en Suisse. M. Kunz nous informe que des dispositions ont été prises et le matériel comandé en vue de lancer des expériences pilotes dans plusieurs restaurant en Suisse romande et suisse alémanique. Les consommateurs seront ensuite consultés sur ces expériences. Nous serons tenus au courant de ces démarches.
Reste que l'attitude de McDo suisse nous semble aussi marquée par une forme d'attentisme devant l'urgence du défi climatique. Faut-il vraiment attendre le positionnement du monde politique et l'évolution de la législation pour avoir le courage de prendre les devant ?