vendredi 19 avril 2019

Bloquer les ponts pour débloquer la situation ?

Plusieurs membres GPC ont rejoint les militants d’Extinction-Rébellion sur les ponts de Chauderon, lundi 15 avril et Grand-Pont, jeudi 18.
Avec respectivement 200 et 350 
personnes, ces deux actions résolument non-violentes ont bloqué la circulation pendant 1 heure à chaque fois ! Du petit déjeuner dansant sur le pont Chauderon au pique-nique ensoleillé sur le Grand-Pont, ces deux manifestations ont été parfaitement organisées. L’état d’esprit était aussi déterminé que tranquille. L’ambiance se partageait entre le ras-le bol face aux lenteurs politiques devant l’urgence climatique et la convivialité : échanges, rencontres, musique, jeux, corde à sauter etc. Dans les deux cas, l’attitude de la police a été d’une remarquable réserve. Ces actions dérangeantes et illégales sont-elles propres à faire avancer la cause de la planète ? A chacun sa réponse. Pour ma part je les considère indispensables au réveil de nos consciences. Quant au dérangement, si ce mini-là nous offusque, qu’en sera-t-il des effets dramatiques du réchauffement climatique ?

GD 19.4.19


Dans la presse :